visualisation de bouddha

Êtes-vous sûr de tout savoir sur les visualisations?

Bonne question…
Il existe plusieurs type de visualisations et chacune avec un but différent.
Alors êtes-vous certains de tout savoir sur les visualisations? Comment elles fonctionnent? Pourquoi sont-elles efficaces?

Après avoir lu cet article, vous serez incollable sur les visualisations, je vous le garantis.

Peut-être certaines personnes vont se demander pourquoi un article sur les visualisations dans un blog sur l’art des Tangkas.
La réponse est simple et logique: les Tangkas servent de support de méditation aux pratiquants du bouddhisme. Les Tangkas leur permettent de visualiser les divinités.

Mais avant de développer, ce sujet, nous allons commencer par définir clairement ce qu’est une visualisation.

UNE VISUALISATION? C’EST QUOI?

« Si vous pouvez l’imaginer, vous pouvez l’atteindre, si vous pouvez le rêver, vous pouvez le devenir.» William Arthur Ward


​Recevez votre ​1er cours gratuit


​8 ÉTAPES POUR DESSINER UN BOUDDHA

​Le guide pas à pas pour réaliser votre 1er Tangka

La visualisation est la capacité de l’esprit à se représenter un objet, un son, une sensation, une émotion. Cette visualisation peut avoir les mêmes effets que le ferait la réalité.

Par exemple, lorsque l’on pense à de la neige, on peut ressentir une sensation de froid ou si l’on s’imagine notre plat préféré, cela nous fait saliver.
Finalement, nous visualisons toute la journée.
Aristote (384-322 avant J.C., pour dire que ça date) a dit à ce propos: « la faculté pensante pense ses formes en images mentales »…  » personne ne pourrait jamais apprendre ou comprendre quoi que ce soit dans la faculté perceptive ; même quand on pense spéculativement, on doit avoir une image mentale avec laquelle penser « …  » l’âme ne pense jamais sans une image mentale ».

Nous avons tous fait cette réflexion: « rien que d’y penser, j’ai la chair de poule » ou « ça me fatigue » ou encore « ça me donne faim » et j’en passe et des meilleures.
Nos pensées ont alors un effet sur notre corps…
Mais, attendez, une visualisation est une pensée bien déterminée et choisie en fait.
Donc une visualisation aurait un effet sur notre corps du coup.

Oui oui, c’est pour cette raison que les visualisations sont utilisées par des médecins, des sportifs de haut niveau, des psychothérapeutes, des coachs, etc.

Sachez d’ailleurs que les visualisations font parties de la discipline scientifique nommée: psycho-neuro-immunologie. Cette science étudie les liens entre le corps et l’esprit et réunie des disciplines comme la neurologie, la psychologie, l’endocrinologie, l’immunologie…

Allons voir plus en détails les différents types de visualisations.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE VISUALISATIONS

Il existe 2 types de visualisations:
-la visualisation curative
-la visualisation créative
Et il en existe un 3ème type souvent confondu avec les visualisations, je vais donc en parler rapidement:
l’imagerie mentale

Les visualisations imposent une image bien précise à notre esprit alors que l’imagerie mentale est une représentation de ce qui se situe dans notre inconscient.
En gros, la visualisation est une image de l’extérieur que l’on présente à notre inconscient pour le « marquer » alors que l’imagerie mentale est une partie de notre inconscient que l’on image pour l’interpréter.

LA VISUALISATION CURATIVE

visualisation curative

C’est le Docteur Carl Simonton, cancérologue américain, qui a popularisé l’utilisation de la visualisation dans un but thérapeutique. Il s’était aperçu que des patients atteins de la même maladie et avec un pronostic identique guérissaient alors que d’autres mouraient. En étudiant l’état psychique de ses patients, il s’est aperçu que ceux qui étaient convaincus de guérir, guérissaient.
C’est alors qu’il décida d’utiliser les visualisations (entre autres choses) comme complément thérapeutique.

Il y a deux techniques de visualisation curative:
la visualisation positive: quelque soit la maladie ou la blessure, on s’imagine guéri, par exemple.
On utilise aussi la visualisation positive pour surmonter une épreuve douloureuse ou soigner certaines angoisses ou des phobies que l’on a du mal à gérer. Il est alors nécessaire de prendre du recul. Un praticien amène ainsi à se visualiser dans un lieu, un monde onirique ou fantasmagorique emplie de joie, de bonheur et de bienveillance.
-la visualisation négative: on imagine un tas de globules entrains d’avaler les microbes par exemple.
Les visualisations curatives sont également utilisées pour soigner les maladie dites psychosomatiques.

LA VISUALISATION CRÉATRICE

C’est le type de visualisation le plus utilisée, car c’est celui qui est utilisée « pour réussir »:
la visualisation réaliste est employée par des athlètes de haut niveau par exemple. Mais elle est aussi utilisée aussi pour se préparer à un examen, à un accouchement, etc…
En effet, la visualisation réaliste consiste à se répéter l’action encore et encore.
Il faut impérativement que cette visualisation soit la plus proche de la réalité possible et dans les moindres détails pour être vraiment efficace.
Par exemple, un pilote de course va refaire mentalement plusieurs fois le circuit jusqu’à ce qu’il soit prêt. On peut d’ailleurs parfois apercevoir certains athlètes en coulisses concentrés entrain de mimer des choses que seuls eux comprennent. En fait ils sont entrain de visualiser, ils continuent leur entrainement. Et ils miment car une visualisation est d’autant plus performante si elle utilise un maximum de sens (vision, odorat, ouïe, goût mais aussi sensation…).
Ce type d’entrainement n’est certes pas aussi puissant qu’un entrainement « réel », mais il est tout de même remarquablement efficace. Il permet de prendre confiance en soi, de bien assoir ses repères entre autre et donc d’être plus à l’aise et moins stressé.
Je suis sûre que si demain vous devez prononcer un discours (à moins d’avoir l’habitude de dire des discours bien sûr, et même si c’est le cas, vous devez vous souvenir de votre première fois), vous allez vous le répéter encore et encore pour être sûr qu’il soit parfait, que vous n’allez pas faire d’erreur. Vous allez vous imaginer tout ce qui pourrait arriver de travers… Bref, vous allez visualiser à fond.
C’est également la visualisation créative réaliste qui est employée par les techniques de développement personnel ou les coachs par exemple, afin d’aider les personnes à dépasser leurs blocages, à accéder à une vie meilleure, à accéder au bonheur.
En visualisant un but précis de réussite, on conditionne notre cerveau à cette réussite ce qui permet d’y accéder. Mais toujours pareil, il faut que cette visualisation soit extrêmement précise et réaliste.
Cette technique permet de dépasser des angoisses, des peurs et mêmes des phobies. Prenons les cas de quelqu’un qui a la phobie des araignées. S’il s’entraine à se visualiser entrain de prendre une grosse mygale mainte et mainte fois, au bout d’un certain temps, il est sûr que la petite araignée au-dessus de la porte du couloir ne va plus lui faire peur. Et peut-être même qu’il arrivera à toucher une mygale s’il s’est bien entrainé.

-la visualisation métaphorique: j’utilise cette appellation ici car je trouve que c’est celle qui convient le mieux. En réalité, si vous allez chercher ce qu’est la visualisation métaphorique, vous allez trouver un tas d’autres définitions différentes, du coup c’est un peu le brouillard. Mais je choisi tout de même cette appellation et vous allez comprendre pourquoi.
La visualisation métaphorique regroupe les visualisations qui ne représentent pas des images de la « réalité ». Elles sont plutôt la représentation, le symbole de quelque chose. Ce sont donc des métaphores.
Par contre elles ont un but de mieux-être et servent à atteindre un but précis, comme la visualisation réaliste.
C’est la visualisation utilisée en sophrologie par exemple (imaginez une lumière traverser votre corps en emportant sur son passage tout votre stress…).
visualisation creative

Et c’est cette visualisation là qu’utilisent les bouddhistes lorsqu’ils se servent d’un Tangka comme support de méditation. Ce Tangka peut être simplement un outil de concentration afin d’accéder à la méditation (voir cet article: comment créer votre support de méditation?) mais il peut être un peu plus que cela.
En effet, un Tangka représente une divinité bouddhiste et une divinité bouddhiste représente une énergie. Elle est le symbole de cette énergie. Donc, lorsque nous visualisons cette divinité, nous nous représentons cette énergie.
Prenons l’exemple de Tchenrézig qui est le Bouddha de la compassion. En visualisant ce Bouddha, nous nous représentons la compassion. Ainsi, il est possible de méditer sur cette énergie qui est la compassion afin de l’incarner.

Il est possible d’aller encore plus loin en utilisant un Ydam. Un Ydam est « un Bouddha ou un Bodhisattva choisi, ou donné, comme objet de méditation. Dans le cadre d’une liturgie incluant prières, mantras et mudras, la méditation sur le yidam consiste essentiellement en une visualisation, souvent très élaborée, au cours de laquelle le pratiquant cherche à s’identifier aux qualités intrinsèques du yidam (compassion, sagesse, puissance, etc.) ainsi qu’aux divers symboles du mandala de la déité, c’est-à-dire de son environnement sacré.
La nature d’un yidam est telle que lorsque l’esprit du pratiquant établit un lien avec celui-ci, il ou elle peut compter sans restriction sur cette connexion, et le yidam peut accorder les bienfaits pour lesquels cette connexion a été établie. Ultimement il ne s’agit cependant pas d’un lien avec une déité extérieure, mais bien avec sa propre nature de Bouddha, manifestée sous certains aspects de prédilection, c’est-à-dire en accord avec le tempérament du pratiquant. C’est pourquoi il est souvent préférable que la pratique (sadhana) du yidam soit accordée par le lama, ou gourou. » Wikipédia: Pour approfondir, suivez le lien de Wikipédia). Lors de cette visualisation, on ne se voit pas la divinité en face de nous mais on se représente à la place de la divinité. Comme lorsque l’on visualise certains mandalas ( voir cet article: savez-vous vraiment ce qu’est un mandala?).
Et n’oublions pas bien sûr que ces visualisations bouddhistes sont des outils pour atteindre l’éveil.

L’IMAGERIE MENTALE
imagerie mentale

J’aborde rapidement l’imagerie mentale ici simplement parce qu’elle est trop souvent confondue avec les visualisations.
Comme je l’ai expliqué plus haut, l’imagerie mentale est une représentation d’une partie de notre inconscient.
Généralement, c’est un thérapeute qui accompagne la personne pour la guider et l’aider à interpréter ces images.
L’imagerie mentale sert à comprendre les causes d’une maladie et comprendre comment la guérir, à développer sa créativité ou encore à mieux se connaitre.

CONCLUSION

Les visualisations quelles qu’elles soient ont de nombreux bienfaits:
– elles améliorent la vie, le bien-être
– elles réduisent et préviennent le stress
– elles peuvent être d’une grande aide pour passer des étapes importantes comme un examen, un discours en public…
– elles aident à se motiver, à changer ses habitudes, à perdre du poid…
– elles peuvent soulager les douleurs, la migraine…
– elles améliorent la qualité de vie des malades et peut même aider à se soigner
– Elles sont très efficaces chez les enfants, etc…

Il faut savoir également que pratiquer la visualisation n’est pas si simple qu’il n’y parait. Pour certaines personnes cela peut être très difficiles alors que pour d’autres, pas du tout. Il existe des exercices très simples pour s’entraîner à visualiser qui permettent d’obtenir rapidement de bons résultat.
Elles sont d’autant plus efficace si elles sont suivies par une séance de méditation.

 

Vous avez aimé cet article? Alors likez, commentez et partagez 🙂
Puis venez nous rejoindre sur facebook si ce n’est pas encore fait.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

​Recevez votre ​1er cours de Tangka gratuit

%d blogueurs aiment cette page :