Interview exclusive de l’artiste tibétain Tashi Norbu

Enfin! La voici! La voilà!

En exclusivité et seulement pour vous, l’interview de Tashi Norbu!

 

Ça à prit du temps car cela demandait pas mal de travail mais elle est là.

D’ores et déjà, je peux vous dire qu’il va y avoir une suite à cette interview. Et je peux même vous dire qu’elle sera certainement en vidéo car nous envisageons de nous rencontrer début mai 2016.
Alors, comme pour cette interview, si vous avez des questions à lui poser, envoyer-moi un mail et je lui transmettrai, ou postez dans les commentaires.

IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ

Avant de lire l’interview, j’ai quelques petites informations à vous donner.
Tashi Norbu illustre son interview avec des vidéos Youtube. Elles sont en anglais. Alors pour ceux qui ne parlent pas du tout anglais, vous pouvez mettre les sous-titres en français.
J’explique pour ceux qui ne connaissent pas l’astuce:
Dans le bas de votre fenêtre de vidéo Youtube, vous cliquez sur la roue crantée à droite, comme indiqué par les flèches rouges ci-dessous:


​Recevez votre ​1er cours gratuit


​8 ÉTAPES POUR DESSINER UN BOUDDHA

​Le guide pas à pas pour réaliser votre 1er Tangka

Capture bas fenêtre youtube 2

Ensuite, cliquez sur « sous-titres », puis « anglais (généré automatiquement) », puis de nouveaux sur « sous-titres », puis « traduire automatiquement » et là vous choisissez la langue de votre choix.

Voilà, vous aurez donc les sous-titres dans la langue que vous préférez pour comprendre ce que raconte notre artiste (ou d’autres personnes).
MAIS, il y a un mais, désolé. Notre traducteur automatique n’est pas plus doué que mon chat en anglais. Il donne donc un coup de pouce mais parfois, cela reste incompréhensible quand même.
D’autant plus que notre cher artiste Tashi Norbu, il faut bien l’avouer, ne parle pas (et n’écris pas non plus d’ailleurs) très bien l’anglais. Alors j’espère que vous allez vous en sortir.
On ne lui en veut pas trop, il fait de tellement beaux tableaux 🙂

Sinon, je vous ai traduit l’interview en français (pas toute seule, heureusement… merci Nicolas :)) mais vous avez l’original en anglais après l’interview traduite.

Que dire d’autre… heu, je pense que c’est bon, je n’ai rien oublié. Alors bonne lecture.

 

Tashi Norbu 5

 

1- Pouvez-vous vous présenter rapidement aux lecteurs qui ne vous connaissent pas encore?

Je suis un artiste indépendant tibétain  avec la citoyenneté belge et je vis et travaille aux Pays-Bas. J’ai achevé mes études d’art occident à l’école supérieure des arts Saint-Luc à Gand en Belgique.
J’ai développé un art contemporain général et polyvalent. Mon art exprime les principes de base de mes origines -le Tibet et le Bouddhisme- combiné avec de fortes influences d’art occidental, des idées occidentales et des icônes des temps modernes.
J’ai été formé à la peinture traditionnelle de Tangka à l’école de Tangka tibétain officielle à la bibliothèque d’Art et l’institut d’archives par le Vénérable Sangay Yeshi la. Cette école a été directement créée dans ce but par Sa Sainteté le Dalaï-Lama à Dharamsala, Inde.

2- Pouvez-vous rapidement nous expliquer votre technique de réalisation?

J’utilise la technique de dessin au trait des peintures de Tangka, la même façon de colorer, j’utilise le style classique que j’ai appris dans la tradition de la peinture de Tangka, j’applique ces techniques pour réaliser des œuvres d’art occidentales. Les toiles qui sont produites à l’ouest, leurs techniques, leurs reliefs, leurs textures, les œuvres tridimensionnelles, les collages, l’utilisation de modèles qui peuvent amplifier le réalisme de mes œuvres, à l’inverse du « plat » du style des Tangkas.
Les principes de techniques de peintures des Tangkas sont toujours visibles dans mon art.
Les Tangkas tibétains -développés au 11ème siècle dans une culture orale – ont été utilisés pour enseigner et étendre la philosophie Bouddhiste parmi le peuple mais aussi comme support de méditation.
Les Tangkas représentés de façon imagés racontent l’histoire de Bouddha, de son ascension et l’histoire des dieux. De nos jours, les bandes dessinées seraient plutôt utilisées pour raconter ces histoires.
Les Lamas ont utilisés ces Tangkas pendant leurs voyages -qui étaient la plupart du temps des peintures sur coton- pour enseigner le Bouddhisme. Lorsqu’ils arrivaient dans un village, ils déroulaient un Tangka et l’utilisaient pour illustrer leurs enseignements.
Les Tangkas, que ce soient les peintures de Bouddha ou les sculptures, suivent une trame de mesures et de dimensions exactes pour établir la continuité et la transmission correcte de l’histoire. A l’origine des Tangkas, l’expression du peintre était invisible car ce n’était pas le peintre mais l’histoire à transmettre qui devait être au centre de l’attention. C’est pour cette raison que les Tangkas traditionnels sont tous anonymes.

3- Vos œuvres sont toujours très colorées et pleines de joie, elles sont toujours positives. Quel message voulez-vous faire passer dans votre art?

 

Tashi Norbu 2016

Je me concentre sur la beauté lorsque je crée des œuvres d’art, non seulement sur le concept de base, mais aussi sur les moyens et les techniques que j’utilise pour réaliser ces œuvres, ça m’amuse beaucoup.
Je ne veux pas non plus que les spectateurs réfléchissent trop ou se sentent dans un univers inconnu. Peut-être que cela a un rapport avec mon éducation et la culture bouddhiste. Trop de souffrances et de temps difficiles dans le monde… Je pense aussi que l’artiste est supposé inspirer le peuple et apporter des messages de paix à travers les images visuelles qui traversent les âges.
Les Tangkas, que ce soient les peintures de Bouddha ou les sculptures, suivent une trame de mesures et de dimensions exactes pour établir la continuité et la transmission correcte de l’histoire. A l’origine des Tangkas, l’expression du peintre était invisible car ce n’était pas le peintre mais l’histoire à transmettre qui devait être au centre de l’attention. C’est pour cette raison que les Tangkas traditionnels sont tous anonymes.
Inversement, dans l’art moderne, l’expression individuelle et la signature de l’artiste sont présents et importants. On peut le voir sur mes œuvres d’art aussi,et les couleurs en font partie.
Je raconte dans mes peintures contemporaines et collages les histoires de Bouddha et la philosophie Bouddhiste, mais je raconte aussi les histoires de la vie moderne d’un point de vue Bouddhiste avec toutes les couleurs. Les icônes sont des icônes modernes en association avec des icônes traditionnelles. Parce que je vis maintenant en Hollande, beaucoup d’icônes hollandaises sont utilisées dans mes peintures.
Beaucoup de mes peintures et de mes collages peuvent être lues comme des bandes dessinées. Plus vous regardez, plus vous en découvrez: chaussures en bois, tulipes, moulins à vent, costumes traditionnels, poupées, « Hello Kitty », voitures, téléphones portables, avions et ordinateurs portables. Tout est possible dans mon travail artistique.
Cependant, peu importe la « sauvagerie » de mon travail, il est clair qu’il est réalisé par un artiste qui a appris les principes de base de la peinture.
Les Tangkas modernes et les Bouddhas que je réalise sont souvent pleins d’humour et très amusant. Probablement que « les partisans » des traditions n’apprécient pas mes œuvres d’art, ni les icônes modernes qui en font partie parce que ce n’est pas assez sérieux. Le Dalaï-Lama qui est le leader spirituel, nous montre souvent que l’humour dans le Bouddhisme – contrairement à la plupart des autre religions- est apprécié et fait même partie de la culture tibétaine.

4- Vous avez été formé à l’art des Tangkas traditionnels. Pouvez-vous nous raconter comment aujourd’hui cette formation se déroule-t-elle dans les écoles?

Aujourd’hui les consciences ont fortement évolué dans la société tibétaine. Les écoles tibétaines également. Avant, il n’y avait rien de tel, on était autodidacte. Je pense que les artistes contemporains ont travaillé durement pour monter au sommet.
Voici quelques liens Youtube où j’explique des éléments de l’évolution de l’art tibétain:

https://www.youtube.com/watch?v=Q1PNicLR9JY
https://www.youtube.com/watch?v=uYU6VFbjqvY
https://www.youtube.com/watch?v=9uc3W8PcCMc

5- Je parle souvent dans mes articles des sensations, des émotions que l’on ressent lorsque l’on dessine ou lorsqu’on peint. Est-ce que lorsque vous peignez vous ressentez des sensations, des émotions particulières? Cela vous met-il dans un état différent de celui de tous les jours?

Oui, je suis d’accord avec vous sur ce point, le meilleur moment est quand je peins, ça brise l’ennui de la routine. Quand je peins, je respire mieux. Totalement détendu, j’aimerai faire ça tout le temps.

6- Vous êtes donc un artiste traditionnel et contemporain. On retrouve dans vos œuvres contemporaines des symboles traditionnels du bouddhisme, voir des divinités. En France, certaines personnes pensent que détourner des symboles et des divinités traditionnelles bouddhistes peuvent créer du mauvais karma. Qu’en pensez-vous?

Cela pourrait être vrai si vous déformez les déités bouddhistes de façon soudaine. Mais je pense que l’intention fait la différence. Mais j’utilise des techniques traditionnelles de dessin pour les nuages ou les éléments naturels, comme les flammes, pas les déités.
Regardez ce film que j’ai produit de Tendre Rigdol où je trouve son discours sur l’art tibétain très intéressant:

https://www.youtube.com/watch?v=FC7rgE_Idio

7- Pensez-vous que l’art en général (traditionnel ou contemporain) a une influence sur notre vie?

Bien sûr, les images visuelles sont là depuis l’âge de pierre, nous voyons aujourd’hui le pouvoir des images en art rupestre . Du moment de notre naissance jusqu’à notre mort, l’impact visuel est énorme. Quand nous visualisons des déités, nous avons l’habitude de dire que nous visualisons une partie des enseignements de Bouddha. Sans ces images, une partie des écritures saintes ne pourraient pas être visualisées.

Même si un étranger arrive au pays, la première chose qu’il verra seront les Tangkas.

8- Les Tangkas sont en général réalisés sur commande pour des évènements particuliers (cérémonies religieuses, décès, mariages, etc…) dans le but de soulager des souffrances, exaucer un désir, etc… Pensez-vous que les Tangkas ont une sorte de pouvoir sur nous?

Les Tangkas sont des liens avec des maîtres bouddhistes qu’il nous reste avant les photographies. Ainsi les Tangkas et les statues bouddhistes sont une grande inspiration pour un bouddhiste qui médite. Il est très important d’avoir de bonnes images de Bouddha pour méditer plutôt qu’un objet sans rapport (comme des affiches de film ou de stars) ou n’importe quoi d’autre devant nous. Les Tangkas bouddhistes ont quelque part le même impact que des images religieuses occidentales comme des madones. Mais la philosophie n’est pas la même.

9- L’art tibétain (traditionnel et contemporain) est assez mal connu en France. Je propose donc aux gens de s’initier à l’art des Tangkas sur mon blog, qu’en pensez-vous?

Tashi Norbu- Tara

 

 

Super idée! Je vous soutiens.

Vous pouvez ajouter cette vidéo de mon dernier travail « les voyageurs temporels »:

https://www.youtube.com/watch?v=xieqfT49YJ8

 

 

 

10- Auriez-vous envie de rajouter quelque chose de particulier?

Je voudrai partager cette vidéo sur mes œuvres d’art:

https://www.youtube.com/watch?v=5w7KyvuWclM

 

Merci beaucoup.
Meilleures salutations.
Tashi Norbu
www.tashinorbu.com
www.9pillarsartstudio.com
office@tashinorbu.com
Je vous rajoute sa page facebook pour ne rien manquer de ses nouvelles œuvres: https://www.facebook.com/TashiNorbuArt/?fref=ts

 

 

Voici maintenant l’interview non traduite, telle que me l’a envoyé Tashi Norbu:

Ps: si ça ne vous intéresse pas en anglais, passez directement à la fin de l’article… je raconte encore quelques trucs viteuf…

1 – Can you introduce yourself shortly for those who don’t know you yet ?
Tashi Norbu is an independent -Tibetan born- contemporary artist with the Belgian citizenship and who lives and works in The Netherlands. He completed his art studies in the western world at the Saint Lucas Academy of Visual Arts in Ghent, Belgium.
In the mean time, Tashi Norbu, has developed into an allround and versatile contemporary artist. His art, however, still shows the fundamentals/basics of his background – Tibet and Buddhism – combined with strong influences from western art forms, western ideas and modern time’s icons.
I am educated as a traditional Tibetan thangka painter at the official Tibetan Thangka painting school at the library Art and archive institute by the Late Ven Sangay Yeshi la. This school was directly founded specially in purpose by His Holiness The Dalai Lama in Dharamsala, India.

2 – Can you explain us shortly your technics ?
I use tecnique of line drawings of thangka paintings, their way of coloring, using the clssical style that i have studied in thangka painting tradition, then i am applying that drawing and coloring in western form making artworks, like material wise. Canvases that are produced in the west, their mediums, Reliaf , textures, Three dimensional works, collages, use of models to cretae the imges that could bring up the realisms in my works, which makes the art not as flatism in thangka style.
The principles of thangka painting are still visible in the contemporary art of Tashi Norbu.
Tibetan thangkas – developed in 11th century in an oral culture – were used to teach and spread the Buddhist philosophy among the people and at the same time as an aid for meditation.
Thangkas visualized in an iconic way the story of Buddha and his enlightenment and stories about the gods. In modern times, probably a comic strip would be used to tell these storie
Traveling lamas used these thangkas -which were most of the time scrolled paintings on cotton – to teach about Buddhism. When they arrived at a village, they unrolled a thangka and used it to illustrate their teachings
Thangkas, Buddha paintings and -sculptures are following an exact grid of measurements and proportions to establish continuity and the correct transmission of figures. In original thangkas, the expression of the painter stayed invisible, because not the painter but the story needed to be in the center of the attention. That’s the reason that traditional thangkas are all anonymous.

3 – Your artwork is always very colorful and joyfull, it is always positive. What’s the message do you want to share ?
I am very much focused on creating the beauty part of the artworks, not only concept wise , but also i enjoy myself very much the beauty of the my mediums and techniques that i use while cretaing such art pieces.
I also do not want viewres to think too much or make them feel unknown or so. May be it has to do with my upbringing with buddhist culture. Too much suffereing and tough time in the world.. I also stringly believe that artist are suppose to inspire people and bring messages of peace through visual images which has been for eras.
(Thangkas, Buddha paintings and -sculptures are following an exact grid of measurements and proportions to establish continuity and the correct transmission of figures. In original thangkas, the expression of the painter stayed invisible, because not the painter but the story needed to be in the center of the attention. That’s the reason that traditional thangkas are all anonymous.
In modern art however that is completely the opposite; the individual expression and signature of the artist is explicitly present and important, which can be seen on my art works also, as well as the colorfulness of my art..
I tell in my contemporary paintings and collages the stories of Buddha and the Buddhist philosophy, but he also tells stories of modern life from a Buddhist point of view with al the colors. His icons are modern icons in combination with traditional icons. Because he lives in Holland now, many Dutch icons are used in his paintings as well.
Many of his paintings and collages can be read as comic strips. The longer you look, the more you will discover: wooden shoes, tulips, windmills, traditional costumes, dolls, « Dear Kitty », cars, mobile phones, airplanes and laptops. Everything is possible in my art work
However, no matter how ‘wild’ the art work is, it is clear that it’s made by an artist who has learned the fundamentals of painting.
The modern thangkas and Buddhas of me are often full of humor and very entertaining. Probably, more traditional ‘believers’ will not appreciate this artwork nor the modern icons that are part of it, because it’s not serious enough. The Dalai Lama as spiritual leader, however, often showed us that humor in Buddhism – in contrast to most other « religions »- is appreciated and is maybe even part of the Tibetan culture.)

4 – You were trained to the art of traditional Tangkas. Can you tell us how this formation takes place in schools today ?
Now it is very much growing the awareness in the tibetan societies. Also in the tibetan schools . during our times , there was nothing such, mostly self taught. I think Tibetan contemporary artists has worked so hard to climb the peak.
Here is some you tube video link where i explain bits of evolution of tibetan art .

https://www.youtube.com/watch?v=Q1PNicLR9JY
https://www.youtube.com/watch?v=uYU6VFbjqvY
https://www.youtube.com/watch?v=9uc3W8PcCMc

5 – I often talk in my blog about sensations, feelings which we feel when we are drawing or painting. Do you feel some particular emotions or feelings when you’re painting ? Compared to a normal day, are you in a different state of mind when you draw or paint ?
Yes, This part i agree with you, the best time is when i coudl paint from my busy routine in the west. When i am painting, i am breathing the best. Totally relaxed , wish this could past for ever .

6 – So you are a traditional and contemporary artist. We find in your contemporary work some traditionnal symbols from Buddhism and also divinities. In France, some people think that using any traditional buddhist divinity or any symbol not in the traditional way, can create some bad a karma. What do you think about that ?
It could be that if you deform the buddhist deities in sudden way, But i think the intention makes the difference , but I use more the techniques of buddhist way of drawing the clouds or natural elements, like flames , not deities . Please look into this film i have produced of Tenzing Rigdol, where i find it very interesting talsk about Tibetan Art.
https://www.youtube.com/watch?v=FC7rgE_Idio

7 – Do you think art in general (traditional or contemporary) has an influence on our life ?
Ofcourse Visual imgaes has been there since the stone age , cafe arts till time now has the visual images power. When we are born the moment we see and the influence of what we see , till we die , visual impact is the biggest. When we visualise sudden deities , we wont say we would visualise the teachings of the buddhas or so. Soem kid of the scriptures we owuld not visualise .
Even if an alien drops off on the ground first thing is he will see the images .
8 – Tangkas are usually made on order for particular events (religious ceremony, decease, wedding,…), the goal is to ease any pain, grant a wish, … Do you think the tangkas have some kind of power on us ?
Thangkas are the records of the buddhist masters we have before the photographys . So ofcourse Thangkas and budhdist statues has been the greatest inspirations for a buddhist to meditate , It is very importand to have a good imges like buddhas to meditate then of a irrelevent object ( such as film posters or pop stars ) or something in front of us. If we have so much impact of having maddonas imgaes for a viewer when we enter a house , such could have an impact to have a buddhist images in a house. It changes the whole idea of the household.

9 – The tibetan art (traditional or contemporary) is not well known in France. I propose to initiate some people to the art of Tangkas on my blog, what do you think of this idea ?
Great Idea! i will join.
you can add this video of my latest work of ` time travellers`
https://www.youtube.com/watch?v=xieqfT49YJ8

10 – Do you have something in particular to share with us ?
I wanted to share this video of my art works
https://www.youtube.com/watch?v=5w7KyvuWclM

Thank you very much.
best regards
Tashi Norbu
www.tashinorbu.com
www.9pillarsartstudio.com
office@tashinorbu.com

 

Voilà, j’espère que vous en connaissez un peu plus sur cet artiste qui mérite d’être connu. En tous cas c’est mon avis.

Je vous tiendrais au courant de la suite de l’histoire avec lui car vous il va y avoir une suite, c’est sûr.

Et vous vous pensez quoi de son travail? Vous avez envie d’en découvrir plus?
Dites-moi tout en commentaires. Vous aurez envie de savoir comment s’est passé notre rencontre?

 

Portrait du Dalaï Lama par Tashi Norbu

 

 

Je souhaite remercier Nicolas pour son aide pour la traduction, Renata du blog lesimages2renata.com qui a publié un joli article avec de très belles illustrations pour soutenir cette interview (que vous pouvez découvrir en cliquant ici) et l’association Apact à Pau très investie dans le soutien de la culture tibétaine entre autre (venez découvrir leur site ici). C’est d’ailleurs grâce à cette association que j’ai découvert Tashi Norbu. Merci à vous.

 

 

Vous pouvez aussi venir faire un tour sur facebook… il y a souvent des proverbes sympas…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

​Recevez votre ​1er cours de Tangka gratuit

%d blogueurs aiment cette page :