Vos premiers dessins de Tangkas dévoilés

Vous vous en souvenez peut-être, il y a quelque temps, j’ai publié un article avec toute la liste du matériel nécessaire pour réaliser vos dessins de Tangka  (si vous ne savez pas ce que sont les Tangkas, allez voir par ici: soyez incollable sur les Tangkas) aux feutres et aux crayons de couleur (si vous ne vous rappelez pas ou que vous ne connaissiez pas encore ce blog, allez voir par ici: tout le matos pour des dessins ultras flashy).

Ça y est? Vous avez resitué? Nickel.
Dans cet article, je vous parle de Kevin et de Belinda…
Et bien bonne nouvelle… ils ont fini leurs dessins:) Ça y est.

Vous êtes pressés de voir le résultat? Hé hé hé. Il va falloir un peu patienter.
Ils vont d’abord nous raconter leur expérience, leurs impressions, leurs problèmes et tout et tout et tout.

Alors comme nous sommes bien élevés sur ce blog, nous laissons d’abord la place aux dames.

Donc Belinda, à toi l’honneur.


​Recevez votre ​1er cours gratuit


​8 ÉTAPES POUR DESSINER UN BOUDDHA

​Le guide pas à pas pour réaliser votre 1er Tangka

TES IMPRESSIONS SUR LES DESSINS DE TANGKAS

« Bonjour à tous,

Donc je vais vous dire mes impressions comme elles me viennent au fur et à mesure:

1- Déjà j’ai eu vraiment très peur quand j’ai commencé à colorier car les feutres faisaient beaucoup de marques, j’ai cru avoir complètement raté mon dessin.

2- Finalement, j’ai eu peur pour rien puisque j’ai quand même bien rattrapé le coup grâce aux crayons de couleur.

3- Il reste encore quelques défauts mais je suis sûre qu’avec un peu d’entraînement, je peux faire un dessin parfait.

4- J’ai été impressionnée de réussir du premier coup alors que je ne maîtrisais pas du tout la technique. J’étais sûre qu’une marque au feutre ou au stylo était définitive et impossible à corriger en cas d’erreur.

5- Je suis très contente d’avoir découvert cette technique qui rend les couleurs très soutenues. C’est mieux que le feutre tout seul (qui laisse des marques) ou les crayons tout seuls qui n’ont pas des couleurs aussi belles. Je vais tester sur d’autres dessins car c’est vraiment plaisant.

6- Je m’attendais à passer beaucoup plus de temps à réaliser ce dessin. Du coup, j’ai envie de faire un Bouddha ou un Boddhisatva entier, avec plus de détails.

7- Je m’attendais à ce que dessiner un Boddhisatva me fasse quelque chose, je sais pas, des sensations particulières, des ressentis, mais non. Rien à part la détente que je ressent en temps normal quand je dessine ou je peints.
Peut-être parce que ce n’est que la tête et pas le Boddhisatva en entier.
Je m’attendais à ce que ça débloque des choses ou que ça m’apporte plus qu’un dessin normal mais je n’ai rien constaté.
Je vais donc essayer une divinité entière pour voir. De toutes façons, c’est très agréable à réaliser alors je ne vais pas perdre mon temps:)

8- Ce qui est sûr c’est que je me suis régalée et je me vais vite passer aux divinités plus complexes (j’ai bien envie de faire une Tara verte…)

Tenez, regardez le résultat: »

Tête Boddhisatva Bellinda
Merci Belinda.

Avant de laisser la parole à Kevin, il faut que je te dise que la tête de Boddhisatva ou de Bouddha (dont vous pouvez obtenir le guide de réalisation  pour le Boddhisatva en couleurs ici) sont un exercice à réaliser avant de dessiner une divinité entière.
Cet exercice permet de se familiariser avec la technique des dessins de Tangkas.
Cela permet de s’entraîner avant de réaliser un Tangka entier et du coup d’avoir moins de chances de se tromper.

Du coup, quand tu as réalisé ta tête de Boddhisatva, tu étais concentrée et attentive à la technique, à la manière dont tu dessinais, tu coloriais (pour éviter les marques), etc… Tu as réalisé ce dessin avec simplement l’intention de le réussir et pas autre chose.
Et tu as réussis ton dessin.

Il ne faut pas s’attendre à des miracles non plus. Je veux dire par là que ce n’est pas en dessinant un Tangka que la famine va s’arrêter dans le monde. Mais si l’idée de la famine dans le monde te rend triste, tu peux dessiner un Tangka en y réfléchissant. Et peut-être, je dis bien peut-être, que tu trouveras une idée pour régler ce problème. Ou peut-être que tu prendras du recul et tu relativiseras et tu te sentiras moins malheureuse.

C’est un exemple bien sûr mais ça fonctionne pour tout.

Tu peux prendre cela comme un exercice de méditation (vous pouvez d’ailleurs aller voir cet article à ce sujet: comment créer son support de méditation).

Ou tu peux aussi simplement dessiner un Tangka pour le plaisir du dessin et de l’art sans aller chercher plus loin. Dans ce cas, c’est comme n’importe quel autre dessin.

Bon, allez, on va écouter Kevin quand même.

C’est à toi Kevin.

TES IMPRESSIONS:

« Salut,
1- Alors moi il y a un truc qui m’a choqué: j’aurai jamais cru que ça me ressemblerai autant! Ça me fais vraiment bizarre.

2- J’ai eu du mal à savoir par où commencer.

3- J’ai eu des difficultés pour le remplissage et le finition des traits (pour que ça fasse fini et propre).

4- J’ai eu du mal à trouver les bonnes couleurs.

5- Ça me semblait dur mais finalement, en m’y mettant, ça ne l’était pas tant que ça.

6- Quand on applique les techniques au final ça rend bien.

7- Ça m’a prit moins de temps que je pensais.

8- J’ai eu peur parce que je n’avais jamais dessiné mais ça s’est bien passé.

9- Du coup j’ai envie d’en faire un autre avec plus de détails.

10- Je trouve que juste la tête ça fait trop « enfantin » donc je voudrai en faire un plus sérieux.

11- Je me suis bien amusé vu que je l’ai dessiné avec d’autres amis qui dessinaient aussi la tête de Boddhisatva. C’était convivial.
Je pense que le dessin de la tête est idéal à faire en famille avec les enfants ou entre pote.

Mais regardez plutôt mon dessin: »

Tête Boddhisatva Kévin

Merci Kevin.

Donc toi Kevin, les problèmes que tu as rencontré sont liés au fait que tu n’avais jamais dessiné. Donc rien de bien grave. Avec un peu d’entraînement, tu te sentiras plus à l’aise.

Tu es satisfait de ton dessin (je le trouve réussi aussi d’ailleurs) et c’est ce qui est le plus important car tu as envie d’aller plus loin du coup.

Bonne idée d’avoir colorié l’aura (la partie jaune) comme ça, ça donne un effet sympa, comme si il irradiait. Tu t’es servis des marques du feutre pour créer un effet particulier. Bien vu.

Et je suis ravie que tu sois motivé pour passer à l’étape supérieure.

Et dis-moi… elles sont où les photos des dessins de tes amis? On voudrait voir 🙂

Super, hi hi hi, deux personnes de plus contaminées par le virus des Tangkas…

Il faut dire que c’est tellement agréable et original à faire. Ça change du dessin traditionnel occidental.
Maintenant je voudrai juste vous montrer le changement flagrant entre chaque dessin. Ils représentent donc tous une tête de Boddhisatva, avec exactement les mêmes techniques de réalisation, les mêmes couleurs, etc. , et pourtant ils ne se ressemblent pas du tout. Je trouve ça fantastique.

Mais regardez plutôt:

Kevin, 24 ans
Kevin, 24 ans

 

 

Belinda, 52 ans
Belinda, 52 ans

 

Loann, 10 ans
Loann, 10 ans

 

Moi, DjenDo, 34 ans
Moi, DjenDo, 34 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Alors? Vous ne trouvez pas ça bluffant? Dites-moi tout en commentaires.

Vous pouvez aussi découvrir d’autres dessins dans l’article où Florence partage de façon émouvante son expérience avec les Tangkas par ici.

 

Et si ce n’0est pas encore fait, viens aimer ma page facebook.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

​Recevez votre ​1er cours de Tangka gratuit

%d blogueurs aiment cette page :