Sortez les Tangkas de leurs toiles: faites des Tangkas modernes

Traditionnellement, les Tangkas sont réalisés sur des toiles de coton. Je ne vous apprends rien si vous suivez ce blog depuis un moment, sinon, allez voir cet article pour découvrir ce qu’est un Tangka : soyez incollable sur les Tangkas.
Mais depuis un certain nombre d’années,  des artistes se sont emparés de cet art traditionnel et l’ont « détourné » pour le mettre au goût du jour.
Je vous ai déjà parlé de quelques artistes contemporains qui s’inspirent de l’art des Tangkas comme Tashi Norbu, Motoi Yamamoto, Gade ou encore Tsherin Sherpa (que je vous présenterai dans un prochain article). Ils réalisent parfois des « Tangkas modernes » on pourrait dire.
Je vous ai également parlé des tatouages de Tangkas.
Finalement, on peut mettre les Tangkas à toutes les sauces. Et c’est justement de ça que je vais vous parler.

Les vêtements

Vous avez certainement déjà tous vu ces sacs ou ces vêtements imprimés ou brodés de symboles issus de l’art des Tangkas comme des yeux de divinités, des OM, des Bouddhas, etc…
C’est très sympa.
Mais avez-vous pensé que vous aussi pouviez personnaliser vos vêtements ? Imaginez une belle fleur de lotus sur un tee-shirt, un Bouddha dans le dos, des eaux mouvementées en bas d’un pantalon ou encore tout un paysage sur un foulard.
Vous aurez le mérite d’avoir créé des pièces uniques que vous pourrez porter fièrement ou faire un superbe cadeau.
Vous pouvez les peindre ou les broder, c’est selon vos compétences.

La déco

Ça aussi vous avez dû en voir à la pelle. Des tentures avec des impressions de Bouddhas, des dessus de lit, des tapisseries, etc. Je n’ai pas vu de tapis mais je suis sûre que ça doit exister.
Et bien cela aussi vous pouvez le faire vous-même.
Alors certes c’est bien plus grand que les vêtements, mais ça ne veut pas dire que c’est plus difficile à réaliser. Je dirai que c’est une autre organisation et qu’il faut plus de place. Quoique, si vous souhaitez réaliser une tenture, rien ne vous empêche de l’accrocher au mur pour la peindre.
Et puis d’ailleurs, pourquoi ne pas le peindre directement sur le mur ? Cela peut être du plus bel effet. Bon, je reconnais, il faut avoir une maison ou un appartement qui s’y prête. Ce n’est pas mon cas à mon rand regret. De toute façon, j’aurai peur de me lasser dans le temps, et après je ne voudrai pas repeindre par-dessus parce que j’aurai passé trop de temps à le réaliser. Dilemme…
Bref, je rêverai de trouver un mur pour réaliser un grand Tangka dessus avec un super paysage en profondeur et tout, mais bon, ce n’est que mon rêve.

Si vous avez peur de faire un mur, vous pouvez faire une tête de lit, c’est vraiment très distingué. Ça donne l’impression de dormir dans les bras de Bouddha (si vous réalisez un Bouddha bien sûr).
Vous pouvez aussi relooker des meubles, un dessus de table, ce que vous voulez.
Idem, adaptez la technique selon vos compétences et vos envies. Vous pouvez peindre, graver, faire de la pyrogravure, etc.
Vous pouvez même fabriquer des objets comme un mobile par exemple. Vous dessinez des motifs ou des détails issus des Tangkas sur des CD, puis vous les montez en mobile. C’est une idée parmi d’autres.


​Recevez votre ​1er cours gratuit


​8 ÉTAPES POUR DESSINER UN BOUDDHA

​Le guide pas à pas pour réaliser votre 1er Tangka

Le verre

Ça, j’adore.
C’est carrément très esthétique.
Sur une petite fenêtre, avec les rayons du soleil qui passent à travers et qui colorent l’intérieur d’une pièce, c’est juste magnifique.
Sur une table en verre également c’est très beau.
J’aime beaucoup sur des miroirs. J’avoue que les miroirs peints ne sont plus trop à la mode mais on s’en fiche, avec le style des Tangkas ça fait quelque chose qui sort de l’ordinaire.
Et puis on peut utiliser ce miroir comme un tableau, c’est-à-dire l’encadrer ou le mettre en valeur comme une œuvre (de toute façon, une fois peint, il ne sert plus de miroir…).

Vous pouvez aussi vous faire de supers verres, un vase spécial, des saladiers, etc.

En 3D

Vous avez l’âme d’un sculpteur ? Pourquoi ne pas réaliser vous-même vos propres statues ? Pour cela,et si vous souhaitez sculpter une divinité de façon traditionnelle, vous pouvez faire appel au sculpteur Richard Granado (voir son interview ici avec ses coordonnées).
Vous pouvez réaliser des bas-reliefs dans vos meubles.
Vous pouvez aussi réaliser des moulages en plâtre, graver la pierre.
Vous avez des enfants ? Faites un Bouddha en pâte à sel (ça tient mieux dans le temps que la pâte à modeler) ou une couronne de fleurs de lotus.

Ça vous fait peur?

Tashi Norbu
Tashi Norbu

N’allez pas croire que je suis une « obsédée » de l’art des Tangkas. Non, non, mes vêtements ne sont pas remplis de motifs tibétains, mes fenêtres sont totalement vierges, je n’ai pas tous mes meubles couverts de divinités et mes miroirs me servent à voir si je suis présentable (entre autres)…
Ne vous inquiétez pas, je voulais juste donner quelques idées pour sortir un peu du cadre « crayon/papier » ou « toile/peinture » pour vous donner une autre vision de l’art traditionnel des Tangkas.
J’ai juste remarqué que lorsque l’on parle d’art traditionnel, on a comme une angoisse de faire quelque chose de travers et que nous allons être « maudits » pour la vie. Comme si en touchant à ce quelque chose de sacré, on va être sévèrement puni.
Bien sûr qu’il faut maintenir un respect certain à l’art des Tangkas (comme à toute autre chose d’ailleurs). Mais il est tout à fait possible d’en détourner certains symboles ou le style pour se l’approprier et en faire tout à fait autre chose. Cela ne remet pas en cause la tradition.
Regardez certains grands artistes contemporains comme Tashi Norbu ou Tshering Sherpa. Ils sont formés à l’art des Tangkas de façon traditionnelle, ils sont bouddhistes, et pourtant, regardez leurs toiles. Ce ne sont pas des Tangkas traditionnels.

Alors je n’ai qu’une chose à dire : laissez-vous aller, libérez votre imagination et faites-vous plaisir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

​Recevez votre ​1er cours de Tangka gratuit

%d blogueurs aiment cette page :