ARTICLES DU BLOG

Dessins fades? Tout le matos pour des dessins ultras flashy

Belinda, 52 ans, œnologue, mère de deux enfants, vivant en couple dans sa superbe maison près de Bordeaux en a marre.
Elle fait de superbes dessins mais ils sont fades. Elle ne se sent pas à l’aise avec les couleurs. Elle voudrait que ses réalisations soit plus gaies, qu’elles aient plus de peps.

Elle a essayé les crayons de couleur l’autre jour pour colorer le superbe bouquet de fleurs qu’elle a dessiné, mais ça n’allait pas. C’était joli mais il manquait quelque chose.

Du coup, elle a tenté la peinture à l’huile pour colorer le portrait de son chien. C’était mieux mais ça prend trois plombe à sécher. Pas pratique avec les poils de chien qui volent et viennent se coller dans la peinture (quoi que ça peut donner un côté plus réaliste).

Dernier recours, l’aquarelle. Elle a voulu réaliser un paysage. Elle a plutôt réalisé une peinture abstraite, très « dégoulinante ». Et oui, elle ne gère pas du tout l’aquarelle, c’était sa première fois. Elle a eu raison d’essayer quand même, ça aurait pu marcher.
Dans tous les cas ses tableaux étaient beaux mais ce n’était pas ce qu’elle voulait.

Bref, Belinda fini par se dire: « je vais faire que du noir et blanc, au moins je ne serai pas déçu ».
Mais non Belinda, ne laisse pas tomber. Il y a toujours une solution en art.

Kevin, 24 ans, étudiant en psycho à l’université de Toulouse, est frustré. Il ne sait pas du tout du dessiner et ne sait même pas comment apprendre. Et puis de toute façon, il est fauché. Donc pas possible de se payer des cours de dessin, encore moins le matériel généralement très cher.

Pas de soucis Kevin, il y a toujours une solution.

J’ai rencontré Belinda et Kevin sur internet l’autre jour. Quelle coïncidence…
Du coup, je leur ai proposé une façon de faire simple et pas chère. Ils vont réussir à régler leurs problèmes: Belinda va réussir à donner du peps à ses dessins et Kevin va enfin apprendre à dessiner.

Ils m’ont répondu: « ça à l’air trop facile. Voyons voir ça… Si ça marche, pourquoi pas, mais bon… ».
Bref, ils avaient pas l’air convaincu.

Pas grave, quand ils verront le résultat, ils ne feront plus autrement.

Je leur propose de dessiner un Tangka.

Kevin me demande « heu, c’est quoi ça? ».
Va voir cet article: soyez incollable sur les tangkas en 20-points

Comme ça, Kevin apprend à dessiner (oui, on peut apprendre à dessiner en dessinant des Tangkas) et Belinda va apprivoiser les couleurs.

Allez les loulous, voyons le matos.

On commence par choisir le support.

Dans notre cas, on va dessiner sur papier. Donc on va choisir un papier plutôt lisse et costaud puisqu’on va travailler avec des feutres et des crayons de couleur. On va rester dans un format A4 voire 24X32 à moins que vous ayez de « gros doigts » (les Tangkas sont réalisés  aux proportions de celui qui le réalise, pour comprendre comment, vous pouvez télécharger le guide ici: dessinez un Boddhisatva en couleurs en 8 étapes). Dans le cas où vous auriez de gros doigts, vous serez obligé de prendre une plus grande feuille quitte à couper le surplus ensuite.

Alors, voyons voir ce que nous avons qui pourrait faire l’affaire…
Celui-là est tout lisse et spécial feutres mais un peu léger (70g) pour retravailler avec les crayons de couleurs. Par contre il bien blanc donc il donne plus de vivacité aux couleurs:

Dans le même style, celui-ci est bien plus costaud, il supportera mieux les feutres plus les crayons de couleurs et est aussi super blanc:

Sinon vous avez le bon vieux classique, le papier bristol. Bien épais (250g), bien lisse et bien blanc. Par contre j’ai découvert récemment que par temps humide, il a tendance a pelucher… Pas très pratique.

Donc vous l’aurez compris, le mieux c’est du papier tout doux tout lisse, tout blanc pour bien relever les contrastes et tout bien épais pour supporter tous les passages, repassages et gommages.

Kevin me regarde d’un air bizarre…

Qu’est-ce qui a Kevin? Y’a un problème?
« Ben pourquoi du papier comme ça? Du papier en ramette ou papier canson basique ça marche pas? »

Si Kevin, ça marche aussi, mais: le papier ramette a moins de tenu puisque moins épais (120g) et n’est pas tout à fait blanc, il est plutôt bleuté. Mais c’est vrai que ça revient moins cher:

Pour le papier canson basique, ça marche aussi mais il n’est pas lisse. J’ai déjà réalisé des dessins dessus aux feutres et crayons et ça marche. Mais, il n’est pas blanc non plus, il est plutôt blanc cassé. Par contre il fait 24X32 donc un peu plus grand que du simple A4. A prix équivalent, je préfère le canson graphique que je vous ai montré avant.

Moi je préfère le canson graphique parce qu’il est bien épais, bien blanc, tout doux et fait 24X32, ça peut -être bien pour certains Tangkas où l’on veut mettre des décors ou des paysages. Alors c’est vous qui voyez. Vous pouvez faire au feeling, ou tout tester, vous voyez. Tous ces papiers fonctionnent mais ne donnent pas tout à fait le même effet.

Vous avez choisi votre papier? On passe au matériel de dessin?
Allez, c’est parti.

Voyons les crayons gris.

Ça paraît bête mais c’est important.

Je vous explique: certaines personnes appuies plus que d’autres avec leur crayon lorsqu’ils dessinent ou qu’ils écrivent.
Quand on dessine un Tangka, tous les traits tracés au crayon sont par la suite effacés. Il faut donc trouver le crayon qui ne va pas laisser de marques sur le papier une fois gommé et qui va à la fois se gommer facilement.
Mais dans tous les cas, il ne faut pas trop appuyer quand même. Logique.

Les crayons gris peuvent être sec, normaux ou gras. Pour les reconnaître, facile, il existe un code que je résume rapidement pour que vous compreniez le principe si vous ne savez pas: H pour les secs, HB pour les normaux et B pour les gras. Il y a des très secs ou pas trop, on le sait comme ça: 6H très sec, 4H moins sec 2H, encore moins sec. Et c’est pareil pour les gras: 2B un peu gras, 4B plus gras, B très gras. Il faut savoir aussi que plus c’est sec, plus le trait est clair et plus c’est gras, plus le trait est noir.

En général, les gens utilisent un crayon HB. Moi j’utilise un 2B car je trouve qu’en traçant des traits très légèrement sans appuyer du tout, ça marque bien et ça se gomme facilement.
Je vous déconseille d’utiliser un crayon sec car la mine est dure (contrairement aux crayons gras qui ont la mine tendre). Une mine dure a plus de risques d’abimer le papier.

Je vous conseille donc d’utiliser un HB ou un 2B, comme vous préférez. En HB, ceux-là sont pas mal:

En 2B, je vais passer pour une ringarde mais j’aime celui-là:

Ou si vous voulez faire plusieurs essais, y a des lots avec différentes duretés:

Ensuite, voyons la gomme.

Ça aussi c’est important. Quand vous gommez votre dessin et que votre gomme arrache tout le papier, les boules. Y a la super gomme aussi qui t’étale le crayon plus qu’autre chose. Tellement agréable…

Alors après avoir testé un tas de gommes de toutes sortes (plastique, mie de pain, etc…), et bien j’ai adopté la gomme pas chère. Jusque là j’ai jamais eu de soucis, elle marche bien sur tous les papiers et tous les crayons mêmes très gras. Faut juste penser à la nettoyer régulièrement (en la frottant sur n’importe quoi) comme toutes les gommes:

La règle.

Pour dessiner un Tangka, il faut avant tout tracer une trame (vous pouvez voir dans cet article pourquoi une trame dessinez tete de manjushri en couleurs en 8 etapes). Cette trame est très importante et doit donc être précise. Il vous faut donc une règle précise. Moi je suis une adepte des règles en alu. Elles ne se déforment pas, on peut leurs faire confiance, c’est increvable. Et elles ont une poignée pour une meilleure prise en main. Une 30 cm est suffisante pour un format A4:

Mais si vous passez au format 24X32 ou plus, vous serez plus à l’aise avec une 50 cm, mais il n’y a pas de poignée:

Voilà, on a vu le papier, le crayon, la gomme et la règle. Tout pour réaliser le dessin de base.

Maintenant, Belinda, on va attaquer la partie qui t’intéresse tant: les couleurs.

Pour repasser les traits de votre Tangka avant de colorer, il faut des feutres très fins ou des stylos de couleur. J’utilise ceux-là, les couleurs sont chouettes, ils ne bavent pas ils ont la taille idéale, et il y a pas mal de choix de couleurs. Vous pouvez trouver des pochettes plus petites si ça fait trop pour vous:

Stabilo Pochette 30 feutres point 88 dont 5 FLUO

Maintenant, les feutres.

Là, c’est le bazar.

J’ai investi il y a quelque temps dans des feutres à l’alcool (je ne citerai pas la marque…), très très chers et j’ai été très très déçu. Les couleurs étaient magnifiques, ça oui. Mais au bout d’un mois, la moitié ne marchaient plus. Ils sont rechargeables… ouai, tu parles, voilà la galère.
Et en plus, mes dessins sont devenus tous fades en 2 mois et au bout de 6, on voyait presque plus rien.

Ça m’a calmé. J’ai abandonné les feutres à l’alcool.

Si vous en avez des bons, dites-moi lesquels, peut-être que je retenterai. Mais en attendant, je ne vous conseillerai pas de feutres à l’alcool.

Par contre, vous allez jamais me croire, j’ai investi dans des feutres pour enfant à pointe large pour ma fille et là surprise, ils sont géniaux. Les couleurs sont supers, elles tiennent dans le temps et ils ne font pas de marques. Sans parler qu’ils sont lavables, vous pouvez les laisser ouvert sans qu’ils sèches, ils sont solides, et cerise sur le gâteau, ils sont pas chers. Que demander de plus?

Et là Kevin qui s’écrit: « des sous, du pognon! »
Désolé Kevin, je peux rien pour toi sur ce coup.

Et Belinda souligne « c’est super, en plus je pourrai les prêter à ma petite fille quand elle vient ». Et oui Belinda, du matériel qu’on peut partager avec ses petits enfants, c’est sympa.

Alors, voyons ces supers feutres. En fait il y en plusieurs:
Mes préférés:

Ceux-là sont excellent pour les grandes surfaces car il est très facile de ne pas faire de marques, mais il n’y a pas grand choix de couleurs:

Ceux-là sont un peu plus compliqués pour les marques mais il y a plus de couleurs:

Les feutres à pointe moyenne ne sont pas obligatoires mais ils restent pratiques pour les petites surfaces. Je n’ai pas testé ceux pour les gosses par contre.
J’utilise en général ceux-là, ils sont vraiment bien et vous pouvez trouver beaucoup de couleurs:

J’aime bien ceux-là aussi parce qu’ils ont une double pointe (une normale et l’autre pinceau), c’est parfois pratique. Par contre les couleurs sont un peu plus ternes:

Belinda, tu as une question?
Oui, tu arrêtes pas de parler de faire des « marques » avec les feutres. Personnellement, si je n’utilise pas les feutres, c’est à cause des marques qu’ils font. Moi j’aime que ce soit uni. Les feutres ça m’énerve.

Ok Belinda. Va voir cette vidéo: comment colorer vos Tangkas-la vidéo et le petit guide qui va avec: comment colorer vos Tangkas- le guide, ça devrait t’aider.

Bon, on a vu les feutres.

Passons aux crayons de couleurs.

Alors c’est un peu comme les crayons gris, il vaut mieux éviter des crayons de couleurs qui « griffent » le papier.
Mais ce n’est pas évident. Il n’y a pas de codes comme pour les crayons gris. Ce qu’il faut, ce sont des crayons qui colorent bien sans appuyer. Comme ça, lorsque vous faites un dégradé, vous ne galérez pas. Moi je trouve que le mieux sont des aquarellables.

J’aime bien ceux-là. Ils sont un peu chers mais ça vaut le coup. D’autant que des crayons de couleur ça dure longtemps, ça vaut l’investissement. Les couleurs sont vraiment magnifiques, très vives:

Mais vous pouvez vous contenter de simple crayons comme ceux-ci:

Vous pouvez aussi aller dévaliser les supermarchés, des fois y a des trucs bien, surtout dans les feutres pour enfants. Allez voir aussi en papeteries, chez Cultura ou la FNAC, vous pourrez essayer pas mal de matériel sur place, ça peut être bien pour vous faire une idée du matériel qui vous va bien.

N’hésitez pas à choisir des couleurs flashy, ça n’en sera que plus soutenu.
Après vous choisissez selon vos gouts et le résultat que vous voulez.

Belinda, toi, fonce sur les couleurs qui pètent. Tu vas vraiment y découvrir des choses. Il faut oser, ça réserve souvent des surprises, surtout en art. De toutes façons, ça ne pourra pas être moche.

Petite précision:

Il faut que je vous précise quand même que je n’ai pas tester tout le matériel de dessin qui existent ou les autres matériaux (feuilles, gomme…). Je vous ai donc fais une liste de ce que je préfère utilisé ou en tous cas que j’ai testé. Je ne vous ai pas listé le matériel qui ne m’a pas plu parce que j’ai oublié. J’oublie vite les trucs que j’aime pas.

Pour info, si vous achetez tout le matériel de dessin de base pour réaliser un Tangka (c’est à dire un truc de chaque le moins cher), ça vous revient environ à 35 euros. C’est pas cher pour réaliser de supers dessins.
Et si vous décidez de prendre le top du top, il vous faudra compter dans les 180 euros.

Maintenant que vous savez tout ce qu’il vous faut, et peut-être que vous avez déjà tout, et bien vous pouvez vous lancer. Pour ça, suivez le guide en le téléchargeant juste en dessous. Vous mettez votre prénom et votre mail et c’est parti. Allez-y c’est cadeau.

Testez un cours de Tangkas gratuit

Belinda et Kevin se sont lancés… et vous savez quoi? J’attends qu’ils aient fini leurs dessins pour vous montrer. Je n’en dis pas plus.

Venez aussi faire un tour sur facebook, y a des trucs sympas.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaire sur “Dessins fades? Tout le matos pour des dessins ultras flashy”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :