Comment surmonter une épreuve grâce aux Tangkas

 

 

En ces temps agités et troubles, on peut se demander comment rester positif.
Comment ne pas se laisser envahir par la peur et même la paranoïa?


Avec toutes ces informations qui nous arrivent de partout, qui nous rabâchent 24h sur 24h que plus rien ne va, que le monde va vraiment très mal, comment continuer à garder confiance?
On est là, à se demander comment tout ça va se finir, jusqu’où ça va aller. Jusqu’où certains hommes sont prêt à aller?
Nous sommes tous touchés par les derniers événements de ce vendredi 13 novembre que nous le voulions ou non., que ce soit directement ou non.

Personnellement, je dois avouer que je ne sais pas comment me situer exactement.
Je suis partagée entre le fait que ces attentats sont une véritable horreur, et le fait que je suis impuissante. Alors est-ce que je dois me laisser envahir par la peur et la tristesse, ou est-ce que je dois m’en foutre complètement vu que je peux rien faire.

Alors, je me suis dit que dessiner un Tangka pour l’occasion m’aiderai à y voir plus clair.
Il me semble que Chenrezig est tout à fait approprié.

Au fait, si vous ne savez pas exactement ce qu’est un Tangka, allez voir cet article: Soyez incollables sur les Tangkas en 20 points.

PRÉCISION

D’abord je tiens à préciser que cet article parle des épreuves en général, des évènements qui peuvent nous perturber, voir nous choquer. Il ne parle pas spécifiquement des évènements du 13 novembre. Mais ces attentats sont l’occasion d’aborder le sujet.

 

DONC, EN QUOI CA VA VOUS AIDER

Et bien tout simplement parce que faire un Tangka vous aide à prendre du recul.
Pendant que vous dessinez votre Tangka, vous ne pensez à rien d’autre. Vous êtes concentré sur votre dessin. Vous êtes dans un état semi-méditatif ou méditatif pour certains.
Mais ce n’est pas tout…

 

LES TANGKAS ONT UN BUT POSITIF

Les Tangkas vous « connectent » aux énergies de la divinité représentée.
C’est pour cela que dessiner Chenrezig par exemple est tout à fait approprié dans de telles circonstances. Cette divinité est le boddhisatva de la compassion et de l’amour.
On peut donc espérer que dessiner ce Tangka apaise les choses. Et si ce n’est dans le monde, ce sera au moins en vous.

J’ai préparé un guide pour dessiner la tête de Manjushri (que vous pouvez télécharger en cliquant ici). Cette divinité est le boddhisatva de la sagesse.
SAM_4761

On peut espérer de ce Tangka qu’il aide les personnes qui sont dans l’obscurantisme à prendre conscience de l’atrocité de leurs actes. Le fanatisme est un enfermement de l’esprit. Dessiner Manjushri pourrait donc amener ces personnes à libérer leur esprit.
Mais dans tous les cas, le Tangka de Manjushri va vous aider à y voir plus clair.
Et ça, c’est déjà énorme.
Comme a dit Gandhi, « Soyez le changement de ce que vous voulez voir dans la monde« .
Vous me direz, c’est plus facile à dire qu’à faire. Et pourtant, ce n’est pas si difficile que ça.
Et dessiner des Tangkas peut vraiment vous y aider.

Si vous n’êtes pas convaincu, je ne peux vous dire qu’une chose: essayez et vous verrez.
Sachez que dans tous les cas ça ne vous fera que du bien.
Les activités artistiques sont trop souvent délaissées et sont pourtant essentielles à notre bien-être.

 

VOUS AUSSI SOYEZ POSITIF

Créer une « œuvre » d’art de vos propres mains vous permet de vous sentir bien. Vous allez être fier de vous et satisfait. Et c’est tellement important comme sensation de nos jours. Ça aide à développer la confiance en soi. Votre entourage aussi pourra apprécier votre dessin.
Il sera le symbole de votre volonté de dépasser une épreuve difficile.
Et en plus, vous pourrez ensuite admirer votre Tangka parce qu’il sera beau. Et avec toutes les horreurs que nous voyons partout, nous avons besoin de voir de belles choses. C’est capital pour notre survie mentale.

 

PETIT RAPPEL

Je tiens encore à rappeler que les Tangkas peuvent être dessinés par tout le monde, même les non bouddhistes et les enfants .
Par contre, toutes les divinités ne peuvent pas être dessinées par tout le monde, même par les bouddhistes à moins d’avoir reçu l’initiation de la divinité en question.
Pour les bouddhistes pratiquants la divinité représentée, les effets sont démultipliés. Dessiner un Tangka revient à réciter au moins 10 000 fois le mantra de la divinité.

J’ouvre une parenthèse pour vous dire que dessiner un Tangka peut-être une excellente chose pour un enfant dans des circonstances choquantes. En effet, les enfants sont très sensibles aux évènements auxquels nous assistons et sont parfois perturbés car ils sont impuissants et ont peurs. Le fait de dessiner un Tangka avec l’intention d’améliorer les choses va leur permettre de devenir acteur dans ces évènements, ils ne vont plus simplement les subir. Ils vont donc pouvoir reprendre confiance et dépasser leurs peurs. Mais je pense que ce sujet mérite un article à part entière. Donc je referme la parenthèse.

 

CA VOUS TENTE? ALORS LANCEZ-VOUS

Je vous propose un pour dessiner la tête de Boddhisatva Manjushri en couleurs que vous pouvez télécharger en vous inscrivant ci-dessous:

Réalisez un Boddhisatva en 8 étapes



 

Mettez votre prénom (non obligatoire) et votre email puis cliquez sur Accéder au guide.
Allez ensuite voir votre boite mail (si vous n’avez rien reçu au bout de 10 minutes, allez voir vos spams).

 

POUR INFO

Pour l’instant je propose de dessiner seulement la tête de boddhisatva car avant de dessiner des divinités entières avec les décors, il faut respecter des étapes pour bien assimiler les principes de réalisation. Je vous présente donc chaque étape dans l’ordre logique d’apprentissage.

 

Et vous pouvez aussi me rejoindre sur facebook.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire