Culture contemporaine

8 posts

Mandala en sucre

  Après le succès de l’article « savez-vous vraiment ce qu’est un mandala » (merci à vous d’ailleurs), j’ai réalisé que les mandalas était un sujet qui vous plait particulièrement. Alors j’ai décidé de vous montrer une autre technique que ce que l’on peut trouver partout. Et oui, les mandalas sont à la mode. On trouve des mandalas à colorier sous toutes les formes, dans tous les magasins, même dans le petit supermarché pommé du coin. C’est vrai que c’est une activité très agréable et très bonne pour la santé mentale. Mais avez-vous déjà pensé à faire des mandalas autrement qu’en coloriant? […]

  J’étais entrain de faire des recherches sur le prochain artiste que j’allais vous présenter lorsque j’ai eu une idée: est-ce que l’art tibétain inspire des artistes qui ne sont pas tibétains ou bouddhistes. Et la réponse est oui! Et c’est vraiment intéressant. Donc je vous ai dégoté quelques artistes dont le travail s’inspire fortement de l’art tibétain traditionnel.

Étant donné que Tashi Norbu exposait à Pau jusqu’au 6 septembre grâce à l’association APACT à Pau avant de partir à la Biennale de Venise, j’ai pensé que c’était l’occasion de faire un article sur cet artiste. Dommage que je n’ai pas eu l’information à temps car j’aurai rêvé d’aller voir cette expo. Enfin, ce n’est pas grave, d’autres occasions se présenteront, du moins je l’espère.

Toujours dans la saga Guilde Artistique Gedun Choephel, on découvre aujourd’hui Ang Sang. Ang Sang est né en 1962 à Lhassa. Diplômé de l’Université du Tibet en 1988, il remporte la même année son premier prix pour son travail «Lamb» à la Tibetan Contemporary Art Exhibition de Pékin, et il en remportera encore plusieurs autres. Il a également suivi une formation de peinture de tangkas traditionnels.

Allez, on continue notre série sur la Guilde Artistique Gedun Choephel avec Tsering Norbu ou Nortse. Ce dernier est né à Lhassa en 1963. Il a étudié dans plusieurs écoles comme l’Université du Tibet Lhassa, l’Académie Centrale des Arts de Beijing ou encore les Académies d’art de Guangzhou et Tainjing.

Allez, on continue notre saga Guilde Artistique Gedun Choephel avec un autre artiste et membre fondateur: Tsewang Tashi.

Dans un précédent article, je vous ai présenté la Guilde Artistique Gedun Choephel. Aujourd’hui, je vous présente Gade, l’un des artistes et des membres fondateurs de cette guilde.

Si l’art traditionnel tibétain est très peu connu en France, l’art contemporain l’est encore moins. Et pourtant c’est un art qui se démène pour percer à travers le monde et qui mérite une reconnaissance.